En 1866 Rodolphe Julian ouvre un atelier au 36 rue Vivienne ou il habite. En 1868, il ouvre l'académie libre de peinture au 27 de la galerie Montmartre. Au début des années 1870 il ouvre son académie aux femmes.

Weing-atelierjulien-sd-marg

Bashkirtseff_-_In_the_Studio

C'est la seule possibilité qu'ont les femmes pour se perfectionner dans leur art car l'académie des Beaux-arts leur est interdite jusqu'en 1897. De plus elles peuvent peindre d'après un modèle nu ce qui est impensable pour l'époque. Si les femmes posent nues, les hommes posent caleçonnés. 
Pour attirer la clientèle féminine, d’origine bourgeoise, il crée, début 1876, un atelier réservé aux femmes au-dessus de celui des hommes et, en 1880, un atelier 51 rue Vivienne.
L’atelier du Passage des Panoramas reçut Vuillard, Bonnard, Maurice Denis, Ker-Xavier Roussel, fondateurs du groupe des Nabis dont le Manifeste a été publié en 1890. C'est là que Sérusier leur montra son tableau "Le Talisman", peint sur les conseils de Gauguin. Henri Matisse et Fernand Léger y firent aussi leurs débuts.
Elle attire beaucoup d'étranger car le concours d'entrée à l'académie des Beaux-arts comporte une épreuve de français réputée très difficile.
D’autres ateliers seront créés dont ceux de la rue du Dragon et de la rue de Berri.
Elle a une reconnaissance officielle quand elle présente, au début du XXe siècle, des candidats au prix de Rome.
Elle a quitté la galerie Montmartre, probablement en 1929, lors des travaux affectant le sud du passage.
L'Académie Julian sera fermée pendant la Seconde Guerre mondiale et deux de ses ateliers vendus en 1946. Les studios de la rue du Dragon sont rachetés par Guillaume Met de Penninghen et Jacques d’Andon en 1959, puis intégrés à l'Atelier Penninghen pour devenir l'ESAG-Penninghen (école supérieure d’art graphique) en 1968. Les ateliers de la rue de Berri sont dirigés par Cécile Beldent, avec André Del Debbio, jusqu'en 1973, date de leur expropriation. André Del Debbio a dirigé à partir de cette date l'Académie Julian-Del Debbio, en professant la sculpture et le dessin avec modèles vivants. L'Académie Julian fait maintenant partie de l'ESAG-Penninghen qui possède ses archives.